dimanche 6 novembre 2016

Photogrammes

© Fabrice Holowecki
Présentation de ma nouvelle série Photogrammes, présentée lors des Portes ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil - 2016. Pour en savoir plus sur ces images fantômes, voir Work in progress.
Cliquez sur les images pour les agrandir

© Fabrice Holowecki
Céleri / Persil / Feuilles de carottes

© Fabrice Holowecki
Piments

© Fabrice Holowecki
Concombre / Aneth / Cresson

© Fabrice Holowecki
Tomate / germes de radis

© Fabrice Holowecki
Radis / Oignon nouveau / Germes de radis

© Fabrice Holowecki
Radis

© Fabrice Holowecki
Radis / Germes de radis

© Fabrice Holowecki
Citron / Cerfeuil 

© Fabrice Holowecki
Raisin

© Fabrice Holowecki
Raisin / Feuilles de vigne

© Fabrice Holowecki
Raisin / Feuilles de vigne

© Fabrice Holowecki
 Feuilles de vigne

© Fabrice Holowecki
 Feuilles de vigne

© Fabrice Holowecki
Tomate / Concombre / Citron

© Fabrice Holowecki
 Tomate / Roquette / Basilic / Oignon

© Fabrice Holowecki
 Carotte / Radis / Cerfeuil / Roquette / Concombre / Tomate / Cresson / Aneth / Basilic

© Fabrice Holowecki
Tomates / Poivrons

© Fabrice Holowecki
Carottes

© Fabrice Holowecki
 Fenouil / Coriandre / Moutarde / Pourpier

© Fabrice Holowecki
Haricots demi-secs

© Fabrice Holowecki
Pomme

© Fabrice Holowecki
Champignons

© Fabrice Holowecki
Pomme / Kiwi / Citron

© Fabrice Holowecki
 Fenouil / Coriandre / Moutarde / Pourpier
Cliquez sur les images pour les agrandir

dimanche 2 octobre 2016

4 artistes au 4 rue du Progrès

© Babeth Chaussabel
Une fois de plus, il m'a été proposé d'exposer à l'Atelier 4 pour les Portes ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil. J'ai le plaisir de partager l'espace avec 3 exposants : Cendrine Gady, Babeth Chaussabel (notre hôte) et Chacal, l'invité de l'année. Rejoignez-nous le week-end des 14, 15 et 16 octobre pour partager un moment de convivialité et découvrir notre nouveau travail. 
Horaires et infos pratiques en fin d'article.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Cendrine Gady - Oh my gold ! 
Bijoux de créateur
  © Cendrine Gady / Oh my gold !
Je regarde, j'observe, je dessine, je rêve, j'imagine... 

Chacun de mes bijoux est le fruit d'un heureux hasard, d'un voyage créatif. 


Je pars d'un point et me laisse dériver au creux de la matière. Ainsi, un pendentif devient bague, un rond devient carré et un plané devient texturé. 


Je travaille sur commande la matière de votre choix et je crée également mes propres modèles. 


Mes bijoux sont des pièces uniques, faites à la main. Je fais assez peu appel à la CAO, préférant le travail à la cheville ou la technique de la fonte à cire perdue pour certaines pièces.


Mon univers créatif puise ses références dans le cinéma de genre, la SF, l'anticipation, la littérature, le jeu vidéo et la pop culture. 


Soyez les bienvenus dans mon monde !  


En savoir plus

Babeth Chaussabel
Photographisme
© Babeth Chaussabel
Cette série, qui est la suite de celle commencée en 2006, est constituée de fusion d'images à la recherche d'un monde onirique où Paris serait transformé en jungle urbaine.

Elle est inspiré d’un roman de fiction de Norman Spinrad "Bleu comme une orange" qui se rapporte à ce qui est arrivé à Vénus, cette planète à peu près de la taille de la Terre mais assez proche du soleil pour que la température s’élève au dessus d’un certain seuil créant un effet de serre naturel… Cet effet de serre s’est nourri de lui-même jusqu’à devenir exponentiel pour atteindre son état actuel en un relatif clin d’œil à l’échelle planétaire.


En 2016 les éléments se déchaînent : air, eau, terre, feu et transforment notre quotidien...


Quand deux images se superposent, une nouvelle signification peut émerger. 


En savoir plus

Chacal 
Photographie
© Chacal
Charles, alias Chacal, est un passionné d'images. Il en a fait son métier, et même si il passe le plus clair de son temps dans des salles obscures : il est coloriste de films, autrement dit, étalonneur de cinéma, il ne se lasse pas de voir des images et de prendre des photographies. 

Il possède une véritable collection d'appareils photos, argentiques, numériques, vintage ou dernier cri, et que ce soit lors de ses voyages ou lors de jours ordinaires, il prend le monde en photo, pour dire que même si il ne tourne pas toujours rond il n'en reste pas moins beau.

Et maintenant, assez de mots, place aux images ! 


En savoir plus

Fabrice Holowecki 
Photogrammes
© Fabrice Holowecki
Cuisinier, graphiste, photographe, mes choix professionnels et personnels sont souvent guidés par le besoin de créer. Le projet “Natures vives” est une exploration photographique des possibilités plastiques et esthétiques offertes par les fruits et les légumes. Il propose un autre regard sur la beauté des choses simples que nous offre la nature et aspire à redorer l’image d’aliments souvent injustement boudés. Santé, plaisir, environnement, qualité de vie… les enjeux de l’alimentation sont considérables et plus que jamais d’actualité.

Chaque série répond à la précédente et emprunte une nouvelle piste.


Les natures mortes du début ont été suivies par des empilements, une “Période glaciaire” et une “Immersion”.  Classés par ordre chromatique dans “Monochromie”, les fruits et légumes ont pris la fille de l’air avec “Élévation” pour finir par dévoiler la subtilité de leur texture dans la dernière série, “Transparence”.


Pour les Portes ouvertes des ateliers d’artistes de Montreuil de 2016, j’ai abandonné mon appareil photo et les logiciels de retouche pour revenir à l’origine même de la photographie. Coupés en tranches fines, les éléments végétaux remplacent le négatif et la lumière qui les traverse forme une image sur le papier photosensible.


Ce fut un réel plaisir de revenir à cette technique plus empirique, pleine de surprises.


En savoir plus

Exposition samedi 15 et dimanche 16 octobre 2016, de 14 h à 20 h
Vernissage vendredi 14 octobre, de 19h à 21h 


Atelier 4
4, rue du Progrès
93100 Montreuil

ATTENTION : certains GPS vous emmènent rue du Progrès à Romainville

mardi 27 septembre 2016

Work in progress

Il m'arrive souvent de qualifier ma cuisine de laboratoire. Jamais elle n'avait autant mérité ce nom.

© Fabrice Holowecki
Pour les Portes ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil 2016, j'ai décidé d'abandonner pour un temps mon appareil numérique et les logiciels de retouche d'images. Il planait chez moi comme une envie de matière, de retour vers des techniques plus simples, plus archaïques. Une envie d'expérimenter... une envie de "mettre les mains dans le cambouis" et de laisser le "hasard faire les choses".
Dans cet état d'esprit et en prolongement de ma série "Transparence" de 2014 (voir ici et ici), l'idée m'est venue de faire des photogrammes. Le procédé est fort simple et remonte aux origines de la photographie.
Le but est de se servir d'objets comme d'un négatif, pour former une image directement sur le papier photosensible. Je commence donc par détailler fruits et légumes en fines lamelles.

© Fabrice Holowecki
Éclairé par une lumière rouge inactinique, je dispose ensuite ces éléments sur du papier photographique, donc sensible à l'exposition lumineuse…

© Fabrice Holowecki
… Pour ensuite exposer le tout à la lumière de l'agrandisseur. L'image deviendra noire où la lumière passe, grise où elle passe en partie et blanche où elle ne passe pas.

© Fabrice Holowecki
Toujours dans le noir, il ne reste qu'à plonger le tirage dans un bain de révélateur, un bain d'arrêt et un bain de fixateur.

© Fabrice Holowecki
L'image est développée et fixée. Après un bon rinçage et le séchage, mes photogrammes sont prêts à être encadrés. 
Ils seront exposés les 14, 15 et 16 octobre, à l'atelier 4, lors des Portes ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil.
Vous en saurez plus très bientôt sur ce blog.

lundi 28 mars 2016

De belles et bonnes feuilles

Retour de marché avec deux salades : la douce Friseline et le puissant Wasabina*.
 
© Fabrice Holowecki
Cliquez sur les images pour les agrandir
La Friseline est une chicorée. Sa forme découpée la distingue de l'endive dont elle est très proche. Préparée en un clin d'œil, sa texture croquante rafraîchira les salades et son look rajeunira les assiettes. Elle peut être trempée dans un dip, à l'apéritif, servie en salade avec du fromage bleu, des pommes et des noix, ou être braisée, pour accompagner une viande.

© Fabrice Holowecki
J'ai tout d'abord confondu le Wasabina avec les feuilles de wasabi. Il n'en est rien. Cette salade japonaise doit son nom évocateur à son goût de raifort. C'est une salade à mélanger, histoire d'adoucir un peu sa vigueur. Certains le consomment également cuit. Juste blanchi et servi avec une sauce miso, par exemple. J'ai vu une recette de pesto de Wasabina... ce doit être top avec des nouilles au sarrasin.

© Fabrice Holowecki
Pour ma part, je l'ai associé avec une salade de fenouil coupé fin fin fin, des crevettes et une émulsion d'agrumes, de basilic thaï et de citronnelle. Quelques vermicelles de riz frits pour apporter un petit côté croustillant et des lamelles de radis red meat pour décorer... et voilà !

Cliquez sur les images pour les agrandir

*Wasabina étant un nom étranger, j'ai choisi d'en parler au masculin pour rester cohérent avec mon article sur le Mizuna.

dimanche 24 janvier 2016

Une très belle année 2016, gourmande et créative

 © Fabrice Holowecki
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

C'est la dernière ligne droite. Il me reste peu de temps pour vous adresser mes vœux.
Ma carte fut cette année réalisée en tirage limité. En effet, je souhaite depuis quelques temps laisser un peu de côté l'outil photographique pour expérimenter des techniques plus "traditionnelles". J'ai donc choisi de réaliser une carte de vœux avec la technique du pochoir. Huit pochoirs et sept couleurs furent nécessaires pour composer l'image finale. Pour 35 cartes, j'ai donc effectué 280 passages. Chaque carte est légèrement différente, suivant le positionnement du pochoir et la pression exercée sur la bombe.

Ci-dessous, la vidéo du Making-of :


© Fabrice Holowecki 
Musique :
Interlude  de Sounds From The Thievery Hi-Fi
Thievery Corporation
.

samedi 23 janvier 2016

Citron de luxe

© Fabrice Holowecki
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cet étrange fruit ressemblant par la forme, la taille et parfois la couleur à un cornichon, est certainement l'agrume le plus "tendance" du moment. Il s'agit du citron caviar. 

Lorsque l'on ouvre sa peau fine, il libère des centaines de petits grains qui éclatent sous la dent, pleins d'un jus au goût de citron nuancé de pamplemousse. Sa couleur varie du vert au brun en passant par le rose foncé. Les grains peuvent également être jaunes, roses ou verts. 

Les grains sont très décoratifs et peuvent être parsemés sur les carpaccios et les tartares de poisson cru, fumé ou mariné, les crustacés, les coquillages, les huîtres… Ils peuvent également joliment relever un cocktail (certains parlent même d'en agrémenter le Champagne. Personnellement, je trouve un peu dommage d'ajouter du citron dans le Champagne, mais chacun est libre de faire ce qu'il veut.
Les grands chefs s'en sont emparés et William Ledeuil, par exemple, propose dans son ouvrage La cuisine de William Ledeuil, une alléchante recette de Soupe glacée de tomates ananas, ormeaux et citron caviar.

Citron caviar, le bien nommé, par sa ressemblance étrange à certains œufs de poisson, mais également par le prix. Ce produit reste pour le moment très difficile à trouver et pour 6 petits citrons n'excédant pas en tout le poids de 40 grammes, il faut débourser une petite dizaine d'euros. Ce qui nous fait tout de même 250 euros le kilo de citrons… D'un autre côté, on ne va pas en faire du jus, ni une tarte. On le parsème délicatement. Il relève subtilement, tout en décorant. 

dimanche 20 décembre 2015

Kerdalo : la création d'un passionné de jardins

© Fabrice Holowecki
C'est à Trézardec que Peter Wolkonsky a décidé de réaliser son rêve. Peter Wolkonsky était prince, peintre et jardinier. En 1965, il fit l'acquisition d'une exploitation agricole idéalement située le long de l'estuaire du Jaudy, face à Tréguier. La ferme était en fort mauvais état. Il la restaura et la transforma en un splendide manoir plus authentique que nature. Avec ses chiens assis, ses pilastres et ses tours, la bâtisse ne manque pas de cachet. Le terrain fut également remanié et façonné pour créer le paysage imaginé par le créateur des lieux. Vint ensuite une longue période de plantations, tailles et entretien pour donner vie au jardin. Le travail est admirable. Kerdalo traversa quelques périodes difficiles (tempêtes, inondations…), mais grâce à l'acharnement de Peter Wolkonsky -aujourd'hui disparu-, d'Isabelle, sa fille et de Timothy Vaughan, l'époux de celle-ci, le joyau brille toujours dans son écrin de verdure.
Cliquez sur les images pour les agrandir
 
© Fabrice Holowecki
Le Jardin des quatre carrés, en contrebas du manoir, a été réalisé à l'emplacement de l'ancien potager.

© Fabrice Holowecki
Il évoque la rigueur des jardins à la française, par sa composition et ses buis taillés, et la douceur naturelle des jardins à l'anglaise, avec ses mixed border. Les références sont multiples et la réalisation extrêmement soignée.

© Fabrice Holowecki
Si l'on descend plus bas encore, à l'ombre des gunneras, on découvre une ligne de pas japonais disposés sur un bassin couvert de lentilles d'eau.

© Fabrice Holowecki
Ce chemin mène tout droit à la grotte. Inspirée des folies et rocailles des jardins toscans, la petite construction abrite des mosaïques de coquillages et de galets réalisées par Peter Wolkonsky. Elles représentent tout un mode marin mystérieux avec ses sirènes, tritons et autres chimères des abysses.

© Fabrice Holowecki
En bordure de la lande dorée, une belle composition d'arbres et arbustes alterne formes et couleurs. L'équilibre est parfait. J'en reste bouche bée.

© Fabrice Holowecki
Une petite structure en forme de pagode accueille les visiteurs et leur offre un autre point de vue sur le canal. En arrière plan, la vallée du haut accueille rhododendrons, magnolias et hydrangeas.

© Fabrice Holowecki
Les terrasses situées à l'arrière du manoir sont très bien exposées et abritent une grande sélection de plantes dans une véritable profusion de formes et de couleurs. On trouve ici les variétés moins résistantes au froid et même des espèces exotiques, comme les echium, ces géants originaires de Madère qui offrent, au printemps, le spectacle d'une floraison bleue spectaculaire.

© Fabrice Holowecki
Je vous recommande vivement cette merveilleuse promenade si vos pas vous guident à Tézardec, tout près de Tréguier. 
Cliquez sur les images pour les agrandir


Pour en savoir plus :
Les Jardins de Kerdalo
Kerdalo
22220 Trédarzec